AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Ok » a u t u m n . d' o r s a y

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: « Ok » a u t u m n . d' o r s a y   Ven 5 Déc - 23:03

    « autumn d'orsay »


    « le sexe entre deux personnes, c’est beau. Entre cinq personnes, c’est fantastique... »

    vos papiers; svp

    prénoms: autumn olympe, un nom anglais et un nom français. l'un choisi par ma mère. l'autre par mon père.
    nom: d'orsay. le nom de mon père.
    surnom: aucun, aimez-vous les surnoms ? moi pas. je déteste ça. c'est ridicule. sans utilité. enfantin. je ne suis plus une enfant.
    âge: 23 ans.
    née le treize janvier 1985 à PARIS (FRANCE) ;
    situation: célibataire
    emplois: caméraman.

    à propos de vous précisément
    « la plupart du temps, je ne rigole pas beaucoup. Et le reste du temps je ne rigole pas du tout. »

    fille de chastity wells & d'ulysse d'orsay. elle ancienne mannequin. lui ancien médecin. elle parce qu'elle a assez d'argent. lui parce qu'il est au fond d'une tombe.

    J'ai vu le jour le treize janvier 1985. Un vendredi treize pour être précise. A croire que je devais être maudite. Mais c'était un beau jour pour mes parents. chastity wells & d'ulysse d'orsay. Leur premier enfant. Il y avait de quoi être heureux. Et comme doit l'être le premier enfant, j'ai été traitée en véritable petite princesse. Un peu trop si vous voulez mon avis. Car voyez ce que je suis devenue. Voyez le résultat. Je veux tout. Tout de suite. Et je ne pense qu'à ma petite personne. Ils auraient du s'abstenir de faire de moi un enfant gâtée et capricieuse. Mais ça nu dura pas. Vingt et un mois après ma naissance survint un grand changement. Qui allait chambouler ma vie. Une petite soeur. Je ne voulais pas. Je voulais mes parents juste pour moi. J'étais égoïste. Encore pire que maintenant. Nous étions à l'hôpital. Ma mère tenait sixtine entre ses bras. Je ne bougeais pas. Restais sur place. Ne m'en approchant pas. Je ne voulais pas la voir; Pas voir ce bébé qui ruinerait ma vie. Enfin, c'était ce que je pensais. Parce que sixtine n'a pas ruiné ma vie. Loin de là. J'ai mis du temps à m'habituer à elle. A l'apprécier. Elle volait mes parents. J'étais jalouse. L'attention était portée sur elle. Rien que sur elle. Et plus sur moi. J'essayais de me faire remarquer par tous les moyens. Bon ou mauvais. Plus mauvais que bons. Pauvre de moi. J'étais encore pire que maintenant si vous voulez mon avis. J'ai eu une enfance plutôt banale. Nous étions souvent à la maison. Avec Sixtine. Et ma mère. Qui ne travaillait pas. Elle n'en avait pas besoin. Nous n'en avions pas besoin. Par contre mon père était rarement à la maison. Trop souvent à son travail. Je pense que c'est pour ça qu'ils se sont séparés quand j'avais neuf ans. Mais je n'ai pas été affectée par leur séparation. Ca n'a pas changé grand chose à vrai dire. Je n'ai pas remarqué la différence. Pour moi leur divorce signifiait plus de cadeaux. Et ça me réjouissait. Quelle égoïste j'étais. Égoïste que je suis toujours d'ailleurs. J'ai vécu quelques années comme ça. A voir papa puis maman. Et parfois nous les voyions ensemble. Ils ne se détestaient pas. Ils gardaient une bonne relation. C'était juste qu'ils ne s'aimaient plus. Mais s'étaient-ils aimés ? Je ne sais pas. Ils étaient tous deux de bonne famille. Peut-être ont-ils vu une bonne occasion. Peut-être était-ce juste un arrangement. A vrai dire je n'en ai que faire. Leur passé ne m'intéressait pas. Pas plus que leur présent. Mais je m'en veux maintenant de ne pas m'être assez intéressée à eux. Je ne leur ai jamais vraiment parlé comme une fille le ferait avec ses parents. Ils me sont un peu étrangers. Je m'en veux de ne pas connaître mon père comme je le voudrais. Car maintenant je ne peux plus. Plus jamais je ne pourrai lui reparler. Et cela fait deux ans. Deux ans que c'est arrivé. Deux ans qu'il y a eu ce stupide accident de voiture. C'est peut-être à ce moment là que je suis devenue la personne que je suis à ce jour. Moi je n'ai pas remarqué le changement. Mais les autres si. On ne cessait de me le répéter. Mes amis. Ma mère. Mais pas Sixitine. Sixtine ne m'a jamais jugée. t avec elle, je m'efforçais d'être la même qu'avant. Mais ce n'était pas facile. Et je n'y arrivais pas toujours. Car j'ai changé. Et je ne changerai pas un seconde fois pour redevenir comme avant. Et ces deux dernières années, tout évolua si vite que je ne voyais même pas le temps passer. Sixtine partit pour New-York. Me laissant seule à Paris. Mais je ne lui en voulais pas. Elle voulait devenir quelqu'un. Avoir sa place. Et je la comprenais. J'aurais voulu faire pareil. Pendant six mois, ma mère n'a cessé d'essayer de me motiver. En vain. Elle voulait faire de moi une mannequin. Tout comme elle avait essayé avec Sixtine. Mais le mannequinat ? Très peu pour moi. Je savais déjà ce que je voulais faire. Etre derrière la caméra. Pas devant. Et j'ai trouvé l'endroit idéal. Ici. A Cleveland. Je passais mes journées sur internet, à chercher quelque chose qui m'intéresserait. Et j'ai trouvé. Peut importait que ce soit à l'autre bout du monde. C'était même encore mieux. Et je suis à Cleveland depuis un an maintenant. Le meilleur choix que j'ai fait.

    j'ai une soeur, c'est même plus qu'une soeur pour moi, c'est la seule qui sait me supporter, la seule qui m'aime, la seule qui me connait mieux que personne. c'est Sixtine d'Orsay.
    quelle relation entretenez vous avec votre famille ? je n'ai jamais été intéressée par ma famille, ni par ma mère, ni par mon père. Ce n'est pas comme si je ne les aimais pas, mais ils m'étaient indifférents. Il n'y avait que Sixtine que j'aimais dans ma famille.
    avez vous une passion ? une passion, pas que je sache non. je n'aime pas grand chose à vrai dire. sauf si vous considérez le sexe comme une passion.
    depuis quand la pratiquez vous ? depuis que j'ai commencé. c'est à dire depuis que j'ai treize ans.
    en avez vous fait votre métier ? non, je ne suis pas devenue fille de joie. quoique certains me considèrent comme telle.
    quel est maintenant, au jour d'aujourd'hui votre plus grand souhait ? huuumm... j'ai tellement de souhaits que je ne saurais dire lequel est le plus grand.
    que regardez vous en premier chez le sexe opposé ? la bouche.
    vous croyez au coup de foudre ? oui, non, peut-être. pour quelqu'un d'autre oui. pour moi pas.
    qu'aimez vous dans la vie ? faire la fête. le sexe, l'alcool, la drogue.
    suivez vous un régime particulier ? non.
    comment vous décririez vous en trois mots ? 3 mots ce n'est pas assez pour me décrire. je suis beaucoup trop complexe. allumeuse, perfectionniste, menteuse et bien d'autres encore...
    un objet fétiche ou que vous portez toujours sur vous ? j'ai toujours un élastique. il était bleu turquoise au départ. il est gris maintenant. et je ne vous dirai pas de qui il me vient.
    votre caractère:
    Aux premiers abords je parais innocente. Angélique. Mais justement un peu trop pour que cela soit vrai. Car en effet. Je suis bien loin de cette personne. Bien loin de ce que vous pouvez penser. Vous me voyez le jour. Style débraillé. Cheveux peu coiffés. Un air rêveur. Je suis tout de la femme un peu trop intelligente. Et un peu trop sérieuse. En apparence. Ce n’est pas totalement faux, mais je suis un peu plus complexe que ça. Car m’avez-vous déjà vue la nuit ? Je suis la même. Sauf que je dévoile mon vrai visage. La vraie Autumn. Celle que vous croyez n’existe pas. Peu habillée. Un peu trop de verres dans le nez. Substances illicites souvent au rendez-vous. Un peu trop. Je suis restée jeune. Jeune et toujours aussi dépravée. Même un peu plus. Avec le temps. Et j’aime ça. Je passe de bras en bras. De garçons en garçons. De lits en lits. Ils passent. Je les oublie. Certains m’appellent la pute. Mais c’est parce qu’ils sont jaloux. Jaloux de ne pas avoir couché avec moi. Et ce n’est sûrement pas avec eux que je passerai ma nuit. Sûrement pas dans leur lit. Parce que moi j’aime les défis. Les garçons un peu trop inaccessibles. Les garçons pris ou non. Ceux qui sont intéressants. Rares sont les matins où je me réveille chez moi. Je ne suis même plus étonnée de me réveiller dans un lit inconnu. Je pars. Sans un mot. Sans un regard. Avant de voir le visage de celui qui était à mes côtés. Car qui sait, peut-être était-il le pire ? Celui que je déteste. Le plus répugnant. Le plus vieux. Alors je ne regarde pas. Je ferme les yeux. Même si je m’en veux. Mais j’oublie. Et je survis. Le jour je reviens sous mes apparences innocentes. Pour recommencer ma folie de nuit. Un cercle vicieux. Sans fin. Le cercle vicieux de ma vie. Une vie simple et compliquée à la fois. Une vie pleine et banale. Pour quelqu'un d'extrêmement compliqué. Trop compliquée pour vous. Trop compliquée pour moi. Je me comprends. Vous me comprenez aussi. Mais je ne peux m'empêcher de tout compliquer. Ma vie. La votre. Tout sans exception. Et j'aime ça. Car plus il y a de complications. Plus c'est amusant. Et j'aime les défis. L'inaccessible. Je veux ce que je n'ai pas. Et quand je l'ai je ne le veux plus. C'est typique des enfant gâtés. Mais il y a quand même quelques exceptions. Je ne jette pas tout. Je garde le plus intéressant. Ou alors une fois que j'ai jeté. Je fais en sorte de le reprendre. Je sais ce que vous devez penser. Que je suis trop égoïste. Et en effet c'est le cas. Je pense à moi. Rien qu'à moi. Un peu aux autres aussi. Mais je passe avant tout le monde. Je ne suis pas fière de moi. Je ne suis pas quelqu'un qui s'apprécie. Qui se croit plus belle que les autres. Ou encore meilleure. Mais c'est moi d'abord. Les autres ensuite. Je veux faire mon bonheur avant celui des autres. Mais je ne suis pas heureuse. Je ne souris que très peu. Mes sourires sont pour la plupart sadiques ou ironiques. Ils ne sont pas vrais. Jamais. Ou alors ils sont faux. Un sourire trompeur. Menteur. Menteuse, je le suis aussi. Je mens pour tout et n'importe quoi. Je ne sais même pas pourquoi je le fais. Ca vient comme ça. Parce que je n'ai pas envie de dire la vérité. Elle ne veut pas sortir de ma bouche. Elle reste au fond de ma gorge. Calée. Je suis une étrange personne. Quelqu'un qu'on ne voit pas tous les jours. Oh ça non. Je ne suis pas banale. Rares sont celles qui m'apprécient. Et rares sont mes amis. Je ne connais pas grand monde. Oh, je vous ai sûrement déjà parlé. Mais je l'ai oublié. Je n'ai pas la mémoire des visages et des prénoms. Par contre je retiens tout le reste. La poésie. Les chansons. Le travail. En effet, je suis une personne sérieuse. Je m'implique dans ce que je fais. Et ça doit toujours être fait à la perfection. Sans aucun défaut. Sinon je recommence jusqu'à ce que ce soit parfait... Je suis Autumn d'Orsay. La pire de toutes. Croyez moi. Vous ne risquez pas d'oublier mon nom. Car vous me détesterez. Et j'aimerais ça.

    Je t'ai croisée un matin en rue. Tu étais pâle et belle. Mystérieuse. Avec un air détaché de tout. Je ne t'ai jamais oubliée. Tu revenais sans cesse dans ma tête. Et je t'ai revue. Là où je ne t'attendais pas. Tes jambes et tes épaules nues. Tu dansais. Dans la foule. Tu allumais ceux qui pasaient. Te collais aux plus attirants. Tu ne m'as pas remarqué. Mais je t'ai observée. Tu es surement la pire. La plus manipulatrice. La plus provocante. La plus perverse. La plus droguée. Un rien fille de joie. Mais tu es aussi la plus envoutante. La plus intéressante. La plus passionnante. Et malgré tout ce que j'ai pu voir. Tu m'obsèdes toujours autant qu'au premier jour.
    par un admirateur j'imagine.
    j'en ai tellement ri que je l'ai
    gardé en souvenir.


    Qui est Autumn ? Qui est-elle vraiment ? Je la connais depuis des années. Et je croyais la connaître parfaitement. Comme si je l'avais faite. Mais je me suis rendue compte que c'était faux. Je ne la connais pas. Pas du tout. Elle m'est étrangère. A-t-elle changé ? Ou a-t-elle toujours été comme ça ? Je ne sais pas. Pendant plus de dix années elle a été ma meilleure amie. Ma préférence à moi. Mais. Oui, il y a un mais. Il y a toujours un mais. Et ce qu'elle m'a fait est impardonnable. Jamais je ne l'oublierai. Je passais chez mon fiancé. Lui faire une surprise. Et je suis arrivée devant la villa. En passant par la baie vitrée. Et je les ai vus. L'histoire assez connue. Le fiancé et la meilleure amie. Elle et lui. J'en suis restée bouche bée. Les yeux pleins de larmes. Elle était sur le mur d'en face. Légèrement surélevée. Ses jambes autour du corps qui était mien. Leurs corps bougeant en rythme. Elle m'a aperçue. N'a pas bougé. M'a fait un sourire sadique. Elle était contente d'elle. Je le voyais dans ses yeux. Elle s'est mordue la lèvre. Signe que ça lui plaisait. Qu'elle s'amusait. Jamais elle n'aurait fait ça à une amie. Jamais elle ne le ferait. Et ça, c'est une des seules choses dont je suis certaine. Mais pour elle, notre amitié était finie. Et depuis longtemps. Au fond, je savais qu'il avait un faible pour elle. Ses yeux brillaient étrangement dès qu'il la voyait. Et il lui parlait avec plus de passion qu'il ne le faisait avec moi. J'aurais du en finir plus tôt. Au lieu d'attendre ce qui arriva.
    par mon ancienne meilleure amie.
    j'avoue je l'ai fait. et j'avoue aussi
    que c'est horrible et ignoble. mais
    je devais le faire. pour son bien.
    pour lui prouver que ce n'était pas
    quelqu'un de bien. et pour qu'elle
    voie le genre de fille que je suis.
    ca a plutôt bien marché je crois.


    Tu t’es vue quand t’as bu ? Tu as bien changé mon Autumn. Enfin, c’est ce que tu essayes de me faire croire. Mais je te connais trop bien. Tu devrais le savoir. Je sais qu’il te reste ton côté doux et romantique. Celui que j’aimais tant chez toi. Tu as toujours été comme je te vois maintenant. Mais avec moi tu étais différente. Si différente. Il est bien loin le temps où je te prenais dans mes bras. Trop loin. Tu t’es éloignée. Tu ne me remarques même plus. Ou alors tu fais semblant. Tu es froide. Distante. Cassante. Tu as l’air déterminée. Un peu trop ambitieuse à mes yeux. Je me rappelle le temps où nous n’avions aucun avenir. Où nous n’en voulions pas. Tu charmes tout ce qui bouge. Alors qu’avant seul moi te suffisais. Et tu es toujours seule. Les seules compagnies que tu acceptes sont tes livres, ta sœur et les hommes dans ton lit. Tu n’as plus grand-chose de l’ancienne toi. Celle que j’aimais. L’ancienne Autumn a bel et bien changé.
    par mon ancien amour.
    mon seul et unique. je ne
    dirai rien. ça fait plus de
    mal que je ne le voudrais.




Dernière édition par Autumn d'Orsay le Sam 6 Déc - 14:12, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Ok » a u t u m n . d' o r s a y   Ven 5 Déc - 23:04

    sinon en hors-jeu...

    Fanny, R - ADIO, j'ai découvert le forum sur SN (l)
    celui-ci est sublime, j'ai craqué <3 je serai présente
    cinq jours sur sept en général, mais pour le moment
    je suis en examens dont je ne passe que très peu.
    irina lazareanu ou alexa chung ? j'hésite, et vos
    avis de seraient pas de trop (:

    un exemple de post :
    Spoiler:
     


Dernière édition par Autumn d'Orsay le Ven 5 Déc - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Ok » a u t u m n . d' o r s a y   Ven 5 Déc - 23:22

AAAH o:

voilà; il fallait que je crie (x.
bienvenue.

(superbe post de RP pour l'exemple; jme demande d'où il vient.. )
IRINA ( LL )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Ok » a u t u m n . d' o r s a y   Ven 5 Déc - 23:26

    héhé, tiens donc, on se connait ? x)
    oui, je me demande bien d'où il vient aussi (a)
    je vais sûrement prendre irina, pour pas changer, mais on verra =)
    et toi avec Hayden (l) j'ai vu que tu voulais prendre Jude, t'aurais du (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Ok » a u t u m n . d' o r s a y   Sam 6 Déc - 0:03

    désolée du DP, mais c'est pour dire que j'ai fini (:
Revenir en haut Aller en bas
Harper Carmichael

avatar

Nombre de Posts : : 841
How old r u ? : : 29
Statut : : {...}
Humeur : :
10 / 10010 / 100

I feel so : : lonely ? unloved maybe..
Date d'inscription : 30/11/2008

a people riot
do you have friends ?:
what are you ?: acteur film
Notoriété:
93/100  (93/100)
MessageSujet: Re: « Ok » a u t u m n . d' o r s a y   Sam 6 Déc - 0:10


    belle fiche (-:
    bienvenue à toi
    & merci de ton inscription
    je te valide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Ok » a u t u m n . d' o r s a y   Sam 6 Déc - 11:15

merci (:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Ok » a u t u m n . d' o r s a y   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Ok » a u t u m n . d' o r s a y
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« People Riot »    !     :: ADMINISTRATION :: Archives du forum :: Fiches Validées-
Sauter vers: